COLLECTIF "DÉFENSE"

Accueil » Collectifdefense » ASSURANCE CHÔMAGE: GATTAZ BRAQUE SES VICTIMES

ASSURANCE CHÔMAGE: GATTAZ BRAQUE SES VICTIMES

 

Le MEDEF menace de suspendre la négociation sur l’assurance chômage si le projet El Khomri n’est pas amendé en son sens. Le président du MEDEF «met en garde» un gouvernement qui n’a de cesse à vouloir servir les intérêts du capital. La dictature du capital s’exerce contre tous ceux qui ne respectent pas à la lettre toutes ses directives anti-sociales et économiques. Le MEDEF rejette donc le mandatement pour les entreprises qui veulent négocier des accords mais qui n’ont pas de délégués syndicaux, le compte personnel d’activité, et la sur taxation des CDD. Comme si la loi El Khomri qui permet à toutes les entreprises de passer par-dessus les syndicats par l’intermédiaire du système référendaire en pratiquant le chantage à l’emploi, n’était pas de nature à briser la totalité du Code du travail. Enfin, s’en prendre au gouvernement qui lâche au capital 275 milliards par an d’aides publiques renforcées par le pacte de responsabilité, c’est montrer à la fois beaucoup d’intransigeance et d’ingratitude. Le chômage est une arme économique dont le capital n’est pas près de se séparer en toutes circonstances. La soif de plus-value sur le travail salarié conduit aujourd’hui le capital à asphyxier socialement ses propres victimes mis hors circuit de l’emploi pour les mettre en concurrence avec les travailleurs. La grande armée de réserve du capital, les chômeurs, sont affamés par le patronat pour les forcer à accepter des conditions de plus en plus draconiennes à l’embauche. L’UNEDIC indemnise déjà moins d’un chômeur sur deux à une moyenne de 600 euros par mois. C’est pourtant les salariés qui cotisent pour payer la casse sociale du chômage programmé par le capital. Quand aux cotisations «patronales», le MEDEF demande leur baisse en prétendant qu’il y a des excédents. Le capital assoiffé de profit ne tolère plus aujourd’hui de continuer de faire semblant de négocier dans une logique absurde du donnant-donnant. Le patronat veut imposer ses intérêts de classe aux gouvernements successifs, aux partis, aux syndicats et à tous les travailleurs. En échange de sa rigidité sociale intransigeante, il offre à Valls et son gouvernement la possibilité d’enfourcher un cheval de bataille à l’approche des présidentielles, qu’il fera semblant de guider à gauche. Ainsi, la fausse opposition Valls-MEDEF est faite pour renforcer le monarcho-présidentialisme qui enferme dans ses institutions, à chaque consultation électorale, une nouvelle vague d’austérité pour les travailleurs. En affamant les chômeurs, l’État bourgeois s’apprête à faire chanter les travailleurs pour qu’ils se mettent socialement à genoux devant le capital. Ainsi, ceux qui à gauche présentent un candidat à l‘élection présidentielle, ou bien qui essaient, comme ceux qui  poussent à l’organisation d’une primaire, s’efforcent de masquer la nature de plus en plus répressive du système capitaliste. A chaque présidentielle, chaque nouvelle majorité qui en ressort (droite républicaine, gauche plurielle ou autre), les travailleurs et les masses déshéritées de la population se voient spoliées de plus en plus de leurs garanties sociales et de leurs droits démocratiques. Le mot d’ordre politicien de «zéro chômeur» porté par le PCF, ne trouvera son aboutissement qu’après la révolution socialiste et le bris de l’État bourgeois en vérité, et non au travers de mesures inadaptées au système obsolète et pourrissant du capitalisme qui durcit sa dictature contre ceux qu’il exploite parce qu’il est aux abois. Pour que les droits des travailleurs soient préservés, que les chômeurs puissent avoir des indemnités qui leur assurent provisoirement et correctement le droit de vivre, organisons la lutte pour le renversement du capitalisme, l’avènement du socialisme, l’expropriation des monopoles privés, la planification économique et démocratique, avec un contrôle ouvrier.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :